Ensemble pour la réussite éducative


LES PARCOURS INDIVIDUALISES se déroulent 1h par semaine à domicile pour chaque enfant. Ces enfants « en fragilités » sont repérés la plupart du temps par l’Education nationale, mais aussi par d’autres partenaires sociaux, médicaux et éducatifs, sur la base de critères multiples : état de santé physique, développement psychique et psychologique, contexte familial, facteurs socio-économiques et environnementaux.

Le dispositif repose donc sur une approche globale des difficultés rencontrées (et non pas que scolaire) par les enfants, ainsi qu’une double volonté de placer la famille au centre de l’action. Le DIRED amène alors les différents acteurs du champ éducatif à coopérer. Le dispositif ne dispose pas de spécialisation particulière, mais va être davantage présent en tant que dispositif de prévention. Il vient en complémentarité des autres professionnels. S’il est parfois seul sur une situation familiale, le dispositif permet alors de mettre en lien et de rediriger les familles vers le droit commun. Les contrats mis en place entre les familles et le DIRED reposent sur la bienveillance et la collaboration, ainsi que sur la libre-adhésion.

Les deux référentes de parcours créent donc du lien avec les familles au fil des mois, comprennent leurs problématiques et aident alors les enfants sur des objectifs précis (ouverture culturelle, cadre éducatif, gestion des écrans, gestion de l’alimentation, gestion des émotions, etc.) en accord avec elles, grâce à des outils et actions adaptés. En moyenne, sont accompagnés individuellement une soixantaine d’enfants par an ; les contrats allant de 6 à 18 mois. Seuls les enfants, de 2 à 16 ans, habitant et/ou étant scolarisés sur les quartiers politique de la ville de Chambéry peuvent être suivis.

Quelques actions collectives proposées les mercredis et lors des vacances scolaires (ateliers de relaxation, activités manuelles, participation à des événements et projets partenariaux comme « Dis mois dis mots »…), viennent compléter le suivi individuel et permettent de répondre à des besoins précis pour les enfants (gestion des émotions et du stress, gestion du comportement en groupe, gestion de la motricité, etc.).

LA MÉDIATION PARENTS-ECOLES consiste en la mise en oeuvre d’actions parentales (soutien à la parentalité et accompagnement à la scolarité) au sein même des écoles primaires des quartiers politique de la ville et du collège Côte Rousse de Chambéry . Ces actions sont ouvertes à tous les parents souhaitant échanger, de manière bienveillante et sans jugement, avec des intervenants et les équipes éducatives des écoles, autour de sujets divers. De nombreux sujets peuvent être évoqués, selon les demandes et besoins des parents : la gestion des écrans, l’alimentation, les loisirs, le harcèlement scolaire, la gestion des émotions, l’égalité fille/garçon, l’accompagnement à la scolarité, …

Ces actions souvent nommées sous l’appellation « cafés-parents » permettent bien évidemment de ré-insuffler du lien familles-écoles, et favorisent aussi le lien avec des professionnels de tout type (médecin, psychologue, diététicien, associations, techniciens de l’Etat et de la ville, etc.). La médiatrice du DIRED oeuvre donc à la fois à la coordination de ces actions avec les écoles et est systématiquement présente pour animer ces temps de paroles.

COUP DE POUCE est un dispositif national, qui à Chambéry, est porté par le DIRED. L’étroit partenariat avec le Réseau d’Education Prioritaire Renforcé de Chambéry-le-Haut (REP +) permet également qu’un grand nombre d’enseignants se transforme en animateurs de clubs « Coup de Pouce » après l’école.

Sur l’année 2020, 70 enfants (5 enfants par club) peuvent alors bénéficier de séances pédagogiques après l’école, allant de 1h à 1h30, selon les niveaux d’âges. Ces enfants sont choisis aussi par les enseignants : nous recrutons des « petits poucets » ayant une timidité trop prononcée en grand groupe et ayant un besoin de renforcer la langue et l’écriture française. Il ne s’agit donc pas d’enfants en grande difficulté mais qui ont besoin, comme son nom l’indique, d’un coup de pouce.

Différents clubs existent selon les niveaux d’âges et les besoins ciblés (plus d’informations sur le site internet du dispositif « Coup de Pouce » ).

Un service d’INTERPRÉTARIAT est proposé à toutes les écoles des quartiers politique de la ville de Chambéry. En effet, le DIRED dispose d’un budget afin de pouvoir rémunérer des interprètes de l’association ADDCAES pour les enseignants qui auraient besoin de réaliser des rendez-vous importants avec des parents allophones.